Bonjour,

j'habite en pleine campagne et chaque jour je m'astreins à une longue promenade matin et après-midi.

Au fil des jours le paysage change et en fonction de l'heure la nature offre parfois des clins d'œil amusants. Par exemple, hier, je suis sortie vers 19h. Il faisait bon, juste un petit vent frais, l'odeur de l'herbe des champs qui sèche dans les derniers rayons du soleil après une averse de fin de journée. J'ai vu détaler deux petits lapins à une quinzaine de mètres de moi, j'ai souri ... trop rapides,  je n'ai pas eu le temps de les prendre en photo, ils sont vraiment trop rapide. Par contre, j'ai assisté au printemps à la plantation des pommes de terre et, voici quelques jours que ces alignées bien droites, le long d'un champ de maïs, sont en fleurs : Champ de patates 30 06 09 (2) Je n'ai pas pu m'empêcher de les prendre en photo en pensant à un ami qui, dans son enfance, aidait à les ramasser. Cela m'a remémoré également, ma propre enfance, quand nous allions en famille glaner les patates après que le cultivateur soit passé. La terre qui se glissait sous nos ongles, qui collait à nos mains et ensuite le tri en 3 tailles, puis le partage. Ensuite, je retrouvais les plus petites que ma tante cuisait à l'eau et qu'elle me donnait à éplucher car cela ne me dérangeait pas. Je me souviens qu'ensuite, elle les faisait revenir à la poële dans du beurre, grillées juste comme il fallait. Un vrai régal ! Champ de patates 30 06 09