Voilà ce que je me suis dite, un soir après maintes hésitations.

Tout a commencé à cause (ou grâce) à un Kal proposé sur le Forum TricotKAL que vous connaissez maintenant assez bien. Un modèle Bergère de France que j'avais tricoté quand le catalogue était sorti en ... euh 1998 si je me souviens ... mais vous pouvez me corriger. Il s'agissait d'un petit gilet en coton fifty :

Après l'avoir beaucoup porté et lavé etc... il s'était un peu évasé en bas :

le style très court ne me va plus et je l'avais relégué au fond du placard. Et puis, voilà qu'en rangeant un peu mon stock pour compléter mon stach sur Ravelry, je tombe sur trois pelotes et demi de ce fameux coton. Je ne me souvenais même plus qu'il m'en restait.

3 pelotes de cette belle couleur parme et un gilet que je ne porte plus. Que faire? Eh bien : détricoter le premier et en faire un second, plus long et un peu plus large.

Oui mais : et si la couleur des 3 pelotes neuves ne correspondait plus totalement au coton détricoté du fait des lavages etc..

Casse-tête retourné encore et encore au cours de mes nuits blanches et puis, j'ai eu une idée un peu fofolle :

- tricoter en top-down le modèle en commençant par les pelotes neuves, en tricotant les manches à plat avant de relier les devants et le dos sous les emmanchures. Diviser en deux la laine qui me restait afin que les manches aient la même longueur et terminer par les rangs de points mousse dans la laine détricotée.

- modifier un peu le point ajouré à la jonction avec les côtes ajourées pour que la différence de teinte se voit le moins possible

- et puis, allez, je n'étais plus à une complication près : alors le top-down je l'ai fait en col en V avec la bordure tricotée en même temps!

Pour me simplifier un peu les calculs pour avoir le nombre de mailles à monter, j'ai cherché dans mes modèles, un gilet en raglan avec un échantillon identique et j'ai recalculé à l'envers, sans oublier les mailles pour la bordure.

Pour le V, j'ai fait au fur et à mesure. J'ai monté 12 mailles entre le dos et les devants, laissé les marqueurs et augmenté une maille de chaque côté des marqueurs (à une maille du marqueur) tous les 10 rangs pour caser mes hanches (hi hi ).

Je n'ai fait que 2 boutonnières, car cela correspondait plus à ce que je souhaitais comme style.

Les photos ne sont pas géniales, car je les ai prises moi-même.

Un défi que je me suis lancée et que je n'aurais jamais osé sans ce Kal.